Techniques de peinture sur porcelaine


Les procédés présentés ici sont utilisées actuellement par 3Ma.

(Ce n’est nullement un manuel exhaustif des techniques de décoration de la porcelaine à petit feu.)

 

1)    Technique traditionnelle

2)    Technique américaine classique

3)    Technique américaine moderne

4)    Technique scandinave


1) Technique traditionnelle :

Cette technique est utilisée depuis les origines de la porcelaine européenne. L’approche est très classique, le décor est léger, parfaitement homogène.

Les couleurs sont mêlées consciencieusement au médium universel ou à l’essence grasse. L’ensemble a la consistance d’un liquide un peu gras et épais.

La peinture a médium est facile à poser, sèche très rapidement et ne permet guère de repentirs. La peinture à l’essence grasse, plus difficile à l’emploi, permet de ré ombrer le travail après séchage sans cuisson intermédiaire.

Ex.  (d’après Katarina KLEIN)

 

Roses Sauvages

 

2) Technique américaine classique :

Cette technique permet de réaliser des tableaux sur des plaques de porcelaine comme sur toile.

Un décor commencé peut être repris après plusieurs mois. Le seul ennemi est la poussière dont il faut protéger le travail. En effet, les couleurs sont travaillées avec des huiles ne séchant pas sans cuisson .

Le mélange de préparation, couleur et huile américaine mêlées avec soin doit être assez solide, un peu plus liquide que du dentifrice. Des pinceaux pour peinture à l’huile sont utilisés pour poser les couleurs sur le support. Le travail s’apparente d’ailleurs à la technique classique pour la peinture sur toile.

Demeurent cependant les règles particulières à la peinture sur porcelaine. Aussi, faut-il être attentif aux points suivants :

-  certaines couleurs changent pendant la cuisson, comme le rose,

-  d’autres doivent être utilisées seules et pures,

-  les mélanges des couleurs autorisés ne donnent pas toujours les résultats escomptés après cuisson : certaines couleurs du mélange  reviennent prennent le pas,

-  la peinture appliquée en couche trop épaisse craquelle lors de la cuisson.


Neige sur rivière


3) Technique américaine moderne

Le mélange est réalisé à l’identique de la technique américaine classique. Mais là, le peintre travaille avec des pinceaux plats ou aplatis au bout. Il utilise un pinceau légèrement huilé qu’il trempe dans plusieurs couleurs selon les couleurs attendues et travaille les formes en réalisant de grands aplats. Le dessin obtenu est subtil, parfois volontairement flou et estompé. Les formes transparaissent à travers le jeu des couleurs. L’approche très vivante, avec ces couleurs vibrantes, est volontiers impressionniste.

Cette technique permet notamment de réaliser des fleurs, des fruits, des paysages suggérés, d’une simplification pouvant atteindre à l’abstraction ou peut être instillé par touches dans un travail plus classique.


Aurore

 

 

4) Technique scandinave

Les procédés sont variés et très éloignés de la discipline classique. La porcelaine est travaillée par apport de matières variées : silice, verre, perles de verre, fibre de verre, … ou par retrait partiel de la couverte. Les décors obtenus donnent des effets inhabituels sur la porcelaine. Le travail est souvent relevé par les métaux précieux. La technique scandinave est généralement employée en accompagnement d’un autre procédé de décoration.

 

Papillons sur fond d'or